Les mécanismes mis en cause dans les troubles sexuels chez les patients atteints de sclérose en plaques ou SEP ne sont pas encore bien connus. Les troubles neurologiques sensitifs et moteurs peuvent être impliqués mais aussi les troubles urinaires, les douleurs, la spasticité, les effets secondaires des traitements, la fatigue, la dépression.. 

Les troubles sexuels peuvent apparaître à l’annonce du diagnostic de la maladie car c’est une étape difficile qui peut générer stress, baisse de l’estime de soi et dépression, qui ont un impact sur la sexualité. 

Ou bien ils peuvent apparaître plus tard directement en lien avec les symptômes de la SEP (fatigue troubles urinaires spasticité) lors d’une poussée. Lors de la phase de récupération, les troubles sexuels peuvent se corriger tout seuls. 

En tant que sexologue, je remarque aussi à quel point c'est difficile de retrouver du désir lorsque le conjoint est aidant. Bien sûr c'est un acte d'amour, mais on est alors plus du tout dans la séduction. Se sentir désiré(e), désirable, admirable devient alors plus difficile pour le ou la patiente et pour le ou la partenaire. Définir ensemble quels sont les temps de couple, les temps de séduction, les temps d'aide à la personne, les temps de parent.. permet en cloisonnant ces espace-temps, d'accéder à une érotisation de l'autre.

La consultation de sexologie va permettre de relancer le dialogue autour de ce sujet, de porter de l’attention à tous les facteurs qui empêchent les rapports. Traiter les troubles vésico-sphinctériens, une spasticité, les douleurs invalidantes sera indispensable. 

Nous pourrons évaluer ensemble comment était votre sexualité avant l’annonce de la maladie. Puis nous verrons ce qu’il est possible de faire pour s’adapter aux positions possibles, à cette fatigue afin que les rapports puissent de nouveau exister et devenir ludiques et satisfaisants. 

Vous apprendrez de nouveau à favoriser le toucher sensuel, les baisers, les caresses et les stimulations des zones génitales à sensibilité conservée. 

Vous apprendrez aussi à guider votre partenaire qui peut aussi être un peu désemparé face à la maladie et ne plus savoir comment s’y prendre. Sortir de l’évitement et relancer la communication dans le couple autour de ce sujet de la sexualité est la première étape.

Vous pourrez explorer tous les champs des possibles pour créer une nouvelle sexualité et exprimer ce qui vous ferait rêver pour une sexualité qui vous ressemble.